HOMMAGE NATIONAL: Arnaud Beltrame, une belle figure militaire

sipa_ap22182071_000002

Le lieutenant-colonel de gendarmerie est mort des suites de ses blessures lors de la prise d’otage de Trèbes.

Le lieutenant-colonel Arnaud Beltrame, 44 ans, qui s’est offert comme otage à la place d’une femme, est décédé dans la nuit des suites de ses blessures. Le chef de l’Etat lui a aussitôt rendu hommage, parlant « d’un courage et d’une abnégation exceptionnels  ». «  Tombé en héros  », il «  a illustré les vertus militaires d’une manière éclatante, qui mérite respect et admiration de la nation tout entière  ».

Après une corniche (classe préparatoire) au lycée militaire de Saint-Cyr L’Ecole, Arnaud Beltrame avait commencé sa carrière dans l’armée de terre en 1995 comme aspirant appelé puis comme ORSA dans l’artillerie (EAA de Draguignan, 35e RAP, 8eRA), puis il intégre l’école militaire interarmes (EMIA) de Saint-Cyr Coëtquidan. En 1999, il sort major de la promotion «  Campagne d’Italie  » et rejoint ensuite l’Ecole des officiers de la Gendarmerie nationale à Melun, dont il est sort à nouveau major en 2001 (promotion Capitaine Gauvenet). Il est affecté au Groupement blindé de la Gendarmerie mobile à Satory.

Dès 2003, il intègre l’EPIGN (escadron parachutiste d’intervention) à Satory, où il reste trois ans. Qualifié chuteur opérationnel, il est engagé dans des missions de protection, notamment à Bagdad en 2005, dans un contexte de grave insécurité. Il participe à la récupération d’un ressortissant française, et il est alors décoré de la croix de la valeur militaire.

Il rejoint ensuite le 1er régiment d’infanterie de la Garde républicaine, comme commandant d’une compagnie en charge de la sécurité de l’Elysée, durant quatre ans. De 2010 à 2010 à 2014, il commande la compagnie de Gendarmerie départementale d’Avranches (Manche), puis rejoint le ministère de l’Ecologie, où il s’occupe d’intelligence économique. En août 2017, il est nommé officier adjoint du groupement de l’Aude, où il participe notamment à un exercice de contre-terrorisme en décembre dernier. Trois mois plus tard, il tombe sous les balles d’un terroriste. Abattu à bout portant, la gravité de ces blessures ne laissait que peu d’espoir.

Catholique pratiquant, Arnaud Beltrame devait se marier religieusement avec son épouse Marielle dans les prochaines semaines. Il n’avait pas d’enfant.

Il est le troisième gendarme et le douzième militaire mort en service depuis le début de l’année.

C’est une très belle figure militaire qui est tombée vendredi à Trèbes.

UN HOMMAGE NATIONAL SERA RENDU AUX INVALIDES, le 28 mars 2018.

 

 

Share and Enjoy