VOEUX DU PRESIDENT

En cette nouvelle année, je tenais à présenter mes meilleurs vœux et souhaiter de bonnes fêtes à vous-même et votre famille.

L’année 2013 a été importante et ce, pour les opérations extérieures. Après l’opération « SERVAL », la mission en Centrafrique « SANGARIS » a vu le jour. Cette opération a démarré dans la douleur avec le décès de deux soldats français du 8ème RPIMA, qui paie un lourd tribu pour le maintien de la paix. Chaque jour cette opération coûte 600 000 euros, alors que nous voyons que la loi de financement pour 2014 affaiblit considérablement notre armée (Baisse des effectifs, baisse de la logistique, etc…..).

Je serais vigilant dans les prochaines années et je rappellerais à l’ordre le gouvernement que cette baisse significative sera la perte souveraine de notre nation, de notre armée.

L’armée reste la « cheville ouvrière » de notre nation et sans elle, la république ne pourrait exister. L’histoire malheureusement nous donne raison.

Le bilan de l’association a été très positif. En effet, tous nos projets ont été concrétisés.

La pétition nationale que l’association avait lancée mi-octobre a su réveiller toutes les associations du monde combattants et nos élus, et c’est avec joie et un bonheur partagé par tous, que cette infamie soit abrogée. Je tenais à féliciter tout le monde pour avoir œuvré en ce sens.

L’AME a vu dans ses rangs, l’A.M.E  franco-brésilienne, l’A.M.E franco-espagnole, l’A.M.E  franco-belge, le renforcement de l’amitié franco-allemande, et d’autres A.M.E européenne et internationale verront le jour. Il est indéniable que notre association soit autant reconnue, réputée par nos amis européens et du monde entier. Je suis surpris pour cette embellie soudaine de notre association. Et par conséquent, je constate une certaine disparité avec notre propre pays. En effet, malgré une visite quotidienne oscillant entre 2500 et 4000, peu de personnes « françaises » adhèrent à notre association. Cette précision est importante. Serait ce que le bénévolat meurt en France. Je vous demande en cette nouvelle année, votre fidélité en adhérant à notre association, et surtout répandez autour de vous, ce qu’est notre association, le devoir, la reconnaissance, les propositions et aussi préservez nos droits.

Sans vous, l’association n’est rien. Elle vit des deniers des adhésions. Alors faites franchir le pas dans votre entourage quelque soit sa profession, militaire d’active de réserve ou autre ; ensemble, nous progresserons.

Les écussons AME sont enfin arrivés, ainsi que les autocollants. D’autres dérivés arriveront pour cette nouvelle année.

Le projet-école franco-cambodgien prend son envol et je tenais tout particulièrement à remercier les élus de la mairie d’ALFORTVILLE pour leur dévouement à ce projet.

Une délégation A.M.E ira en 2014 pour voir la concrétisation des travaux. Je tiens à dire que cette délégation partira sur ses propres deniers.

Notre objectif sera à l’avenir, la reconnaissance d’utilité publique. Objectif difficile mais honorable pour le bon fonctionnement de notre association. Ce principe engendrera bien évidemment, une comptabilité irréprochable et un bureau irréprochable.

C’est de notre responsabilité d’être le plus transparent possible.

J’oublie sans doute dans le bilan, certaines choses, je m’excuse pour ces oublis, mais vous avez la possibilité de compulser le site pour « agrandir » vos connaissances.

Il y a trois ans, nous sommes passés de l’ombre à la lumière et c’est avec vous que celle-ci s’est répandue dans le monde entier.

J’espère qu’ensemble, nous pérenniserons notre, votre association. 

Ma pensée va tout particulièrement aux familles dont la douleur, la souffrance d’avoir perdu un être cher et ce, quelque soit les circonstances, moi-même touché par des deuils répétitifs, oui, je tiens réellement que ces fêtes soit une réjouissance et elles sont là pour nous rappeler ce qu’est le partage et l’amour qui nous unit. Malgré nos divergences, le monde des hommes a oublié les joies du silence, et la paix de la solitude qui sont nécessaires, dans une certaine mesure, pour la plénitude de la vie humaine.

L’homme ne peut pas être heureux pour longtemps sauf s’il est en contact avec les ressorts de la vie spirituelle qui sont cachés dans les profondeurs de son âme. Si l’homme est exilé constamment de sa propre maison, verrouillé hors de sa solitude spirituelle, il cesse d’être une vraie personne.

Lorsque surviennent les difficultés, soyez fidèle aux rêves authentiques et aux valeurs qui vous sont chères. Puisez dans votre réservoir de force pour dépasser chaque défi et atteindre un niveau d’accomplissement plus élevé.

Ces personnes disparues sont et resterons dans nos cœurs.

Je terminerai ces vœux par ce poème à méditer :

« La mort n’est rien. Je suis seulement passé dans la pièce à côté.
Je suis moi, vous êtes vous. Ce que nous étions les uns pour les autres, nous le sommes toujours.
Donnez-moi le nom que vous m’avez toujours donné. Parlez de moi comme vous l’avez toujours fait.
N’employez pas un ton différent, ne prenez pas un air solennel et triste.
Continuez à rire de ce qui nous faisait rire ensemble.
Priez, souriez, pensez à moi, priez pour moi.
Que mon nom soit prononcé comme il l’a toujours été, sans emphase d’aucune sorte, sans une trace d’ombre.
La vie signifie tout ce qu’elle a toujours signifié.
Elle est ce qu’elle a toujours été. Le fil n’est pas coupé. Pourquoi serais-je hors de votre pensée simplement parce que je suis hors de votre vue ?
Je vous attends. Je ne suis pas loin, juste de l’autre côté du chemin.
Vous voyez, tout est bien. »

« Henry Scott Hollande », chanoine anglais (1847-1918) et repris par Charles PÉGUY

Passez de bonnes fêtes de fin d’année.

    

         Le président

                                                                               

    William NAVARRO

                                                                                             

Share and Enjoy