Afghanistan : décès de 4 soldats français

L’adjudant-chef Thierry SERRAT, le maréchal des logis-chef Stéphane PRUDHOM, le maréchal des logis Pierre-Olivier LUMINEAU et le brigadier Yoann MARCILLAN ont été tués en Afghanistan.

Quatre militaires de l’armée de Terre ont été tués par une explosion suite à un attentat suicide le 09 juin 2012 alors qu’ils étaient engagés dans une opération de contrôle d’un axe routier en appui de l’armée afghane.

Cinq autres soldats français blessés ont été immédiatement pris en charge.

Âgé de 46 ans, l’adjudant-chef Thierry SERRAT s’est engagé à 18 ans à l’Ecole nationale des sous-officiers d’active (ENSOA) de Saint-Maixent en tant qu’élève sous-officier. A sa sortie d’école, il rejoint le 51e régiment d’artillerie (51e RA) à Wittlich (RFA), avant d’être nommé maréchal de logis à compter du 1er janvier 1986. Il est ensuite affecté au 35e régiment d’artillerie parachutiste (35e RAP) de Tarbes le 1er août 1993 en qualité de sous-officier adjoint d’une section de combat. Il est promu adjudant le 1er octobre 1994. Après une affectation à la rejoint la direction du personnel militaire de l’armée de Terre (DPMAT) à Paris en qualité de sous-officier traitant, il rejoint, le 1er août 2008, le groupement interarmées des actions civilo-militaires (GIACM) à Lyon en qualité de sous-officier traitant en ressources humaines. Il y occupait également la fonction de président des sous-officiers.

Agé de 32 ans, le maréchal des logis-chef Stéphane PRUDHOM s’est engagé le 2 novembre 1999 au 2e régiment de hussards (2e RH) de Sourdun où il occupera la fonction d’éclaireur. Il accède au grade de maréchal des logis le 1er juin 2003 après une scolarité à l’Ecole nationale des sous-officiers d’active (ENSOA) à Saint-Maixent l’Ecole. Il effectue six opérations extérieures : en Ex-Yougoslavie (SFOR ONU) en 2000, au Kossovo (TRIDENT) en 2002 et 2006, en Côte d’Ivoire (LICORNE) en 2005, en Afghanistan (PAMIR) en 2006 et au Tchad (EPERVIER) en 2008.

Âgé de 27 ans, le maréchal des logis Pierre-Olivier LUMINEAU s’engage le 2 mai 2010 à l’Ecole nationale des sous-officiers d’active (ENSOA) de Saint-Maixent l’Ecole. Il est nommé sergent le 1er septembre 2010. Affecté le 20 décembre suivant à la batterie de renseignement de brigade n° 2 de Suippes au sein du 40e RA, il s’y affirme comme un excellent meneur d’hommes. Il participait à sa première opération extérieure, au sein d’une équipe tactique et d’opérations militaires d’influence (ETOMI), dans le cadre de l’opération PAMIR en Kapisa.

Âgé de 24 ans, le brigadier Yoann MARCILLAN s’engage le 2 octobre 2007 au 40e régiment d’artillerie (40e RA) de Suippes. Il est nommé brigadier le 1er octobre 2010. Affecté à la batterie de commandement et de logistique en tant que mécanicien tourelle et conduites de tir, il se porte volontaire pour servir en batterie de renseignement de brigade n° 2 et réussit la difficile sélection des équipiers appui au recueil de l’information. En 2009, il avait effectué un séjour en Nouvelle-Calédonie puis au Kosovo, au sein d’une équipe de liaison et d’information.

Source : Armée de Terre

Share and Enjoy